Histoire

Antananarivo

From independence to the present day

The first republic will be chaired by Philibert Tsiranana ( photo Young Africa) from 1960 to 1972. His political conciliation a social democratic and liberal economic ideology. The means of production remain under the supervision of the private sector. Multiparty will never questioned. But in 1970 , facing a stagnation of development, the challenge is gaining parts of the country . An uprising in the south is severely repressed in 1971. Then a student movement brought down the power. The years 1972: 1975 will mark them, the transition to revolutionary socialism and nationalism whose ” malgachisation ” is the spearhead.La première république sera présidée par Philibert Tsiranana (photo Jeune Afrique) de 1960 à 1972. Sa politique concilia une idéologie sociale-démocrate et une économie libérale. Les moyens de production resteront sous la tutelle du secteur privé. Le multipartisme ne sera jamais remis en question. Pourtant en 1970, face à une stagnation du développement, la contestation gagne certaines régions du pays. Un soulèvement dans le sud est sévèrement réprimé en 1971. Puis un mouvement étudiant entraîne la chute du pouvoir. Les années 1972: 1975 marqueront elles, la transition vers le socialisme révolutionnaire et le nationalisme dont la “malgachisation” est le fer de lance. C’est en décembre 1975 que Didier Ratsiraka, alors candidat unique est élu Président de la République. Une nouvelle constitution ouvre la voie à la II ème République. Les principaux axes de la politique suivie par Ratsiraka et l’AREMA (parti présidentiel) à cette époque, peuvent se résumer par une politique étrangère privilégiant les relations avec les pays du “bloc de l’Est” (U.R.S.S., Corée du Nord…) et la nationalisation des principaux secteurs de l’économie (banques, assurances, industries) qui est également un des faits marquants de la 2 ème République. Le 27 mars 1993, Albert Zafy, élu démocratiquement, est devenu le 3ème Président de la République Malgache. Le 6 Août 1993 marque la fin de la transition et l’avènement de la III ème République reposant sur une nouvelle constitution.

French colonization

While some Europeans are threatened by insecurity, France decided to launch in 1895 an expeditionary force to Antananarivo . The campaign leading to the Treaty of 1 October 1895 , which confirms the ” protectorate ” of France. The monarchy is not yet removed, but the treaty takes him all authority to the Resident General . The law of August 6, 1896 states: ” Is French colony declared the island of Madagascar with the islands dependent .” The monarchy was abolished February 28, 1897 . Queen Ranavalona III was deposited and then exiled in Algiers. The beginnings of French colonization is marked by a man who laid the foundation of a vigorous policy whose aims are primarily economic .

An island kingdoms

The seventeenth and eighteenth century

At that time the country already has many independent kingdoms . It lies to the south -east , ethnic Arab- Islamic origins ( Antambahoaka , Antemoro , Antanosy and Antesaka ) . The mainly pastoral tribes such as Bara Mahafaly , Antandroy and other Masikoro share the vast areas south of the island. To the west lie the vast realms Sakalava Menabe Boina and that of more recent ( eighteenth century). On the eastern coast, Betsimisaraka base their authority , while in the highlands , the Betsileo Merina kingdoms but also extend their domination.

Les XVIIe et XVIIIe siècle

A cette époque le pays compte déjà de nombreux royaumes indépendants. On trouve au sud-est, les ethnies aux origines arabo-islamiques (Antambahoaka, Antemoro, Antanosy et Antesaka). Les peuplades essentiellement pastorales, comme les Bara, les Mahafaly, Antandroy et autres Masikoro se partagent les vastes territoires du sud de l’île. À l’ouest s’étendent les immenses royaumes Sakalava du Menabe et celui du Boina, plus récent (XVIIIe siècle). Sur la côte orientale, les Betsimisaraka assoient leur autorité, alors que sur les Hautes Terres, les royaumes Betsileo mais surtout Merina étendent leur domination. La traite des esclaves favorise alors une politique d’expansion territoriale et profite à ceux qui disposent d’armes à feu. Ainsi, l’hégémonie Sakalava s’explique par le contrôle des principaux postes de traite de la côte ouest avec l’appui des commerçants Antaloatra. Le royaume Sakalava s’affaiblira à la fin du XIXe siècle en raison de querelles de succession et d’un handicap lié à l’immensité des territoires occupés par une population dispersée et nomade.

The population of the island

In Malagasy enigmatic question, who are you ? The answer is difficult and complex because the Malagasy people is the result of successive migrations of different origins . Two chronologies determine the period of early settlement of the island. The first is to start occupations in the fifth century BC and the second set in the sixth and seventh centuries AD the first immigrations .À la question énigmatique, Malgache qui es-tu ? La réponse est délicate et complexe car le peuple malgache est issu d’immigrations successives aux origines diverses. Deux chronologies déterminent la période des premiers peuplements de l’île. La première fait débuter les occupations dès le Ve siècle avant J.C. tandis que la deuxième fixe aux VIe et VIIe siècles après J.C. les premières immigrations.

L’immigration malayo-polynésienne et indonésienne

Ces “proto-malgaches” seraient arrivés tout d’abord d’Indonésie et du sud-est asiatique et auraient abordé Madagascar par l’ouest et le nord-ouest. D’après une hypothèse, certaines de ces populations se seraient d’abord établies dans l’archipel des Comores avant de gagner la Grande- Ile. La tradition orale place les “Vazimba” comme les premiers habitants de l’île. (Ils pourraient donc être ces premiers immigrants). A. Grandidier a pu en 1869 voir les derniers vestiges de cette société Vazimba dans les gorges du Manambolo (ouest de Madagascar) et déclare: “Il résulte de tout ce que j’ai vu et appris que par leurs mœurs, par leur langue et par leurs traditions, les Vazimba se rattachent à la grande famille malgache dont l’origine indonésienne me semble démontrée” (dans Revue, notes, reconnaissances et explorations tome V, 2e sem. 1903, p.101, Tananarive. Imp. officielle). “En réalité, il n’y a lieu de faire aucune distinction ethnique entre les Merina et les Vazimba. Dans la plupart des cas, ceux qu’on appelle Vazimba sont simplement les plus lointains ancêtres du clan établi dans le pays” (d’après C. Renel “Ancêtres et Dieux” Bulletin de l’Académie Malgache 1920, 1921, P 41.) “Dia olona hiany tahak izoa olona izoa”. C’étaient des gens comme ceux d’aujourd’hui. D’après. “Tantara ny Andriana eto Madagasikara” trad. orales malgaches recueillies par R.P. Callet – 1908. Tananarive. Ces populations Vazimba furent d’ailleurs combattues et absorbées par des vagues plus récentes d’immigrants Indonésiens qui occupèrent les plateaux centraux de l’île.

History

Originally: Gondwana
DISLOCATION OF THE PANGEE

Lithospheric plates, which formed a single continent called Pangaea , began to disintegrate in the early Upper Carboniferous into two subsets: ( Laurasia [ which included the Europe, Asia and North America continents ] North and South Gondwana ) . This is the beginning of the rearrangement of continents , which will give the current face of the Earth.A l’origine: le Gondwana

LA DISLOCATION DE LA PANGEE

Les plaques lithosphériques, qui formaient un continent unique appelé La Pangée, commencent à se disloquer au début du carbonifère supérieur en deux grands sous-ensembles: (Laurasia [qui regroupait les continents Europe, Asie et Amérique du Nord] au Nord et Gondwana au Sud). C’est le début du réarrangement des continents, qui donnera le visage actuel de la Terre.

LE GONDWANA

Rassemblement en un seul tenant et dans l’hémisphère Sud de continents entre le carbonifère supérieur (vers 300 millions d’années) et le jurassique inférieur (vers 200 millions d’années) et comprenant l’Inde péninsulaire, l’île de Madagascar, l’Afrique, l’Australie, l’Amérique du Sud et l’Antarctide.
Les séries géologiques du Gondwana sont caractérisées à la base par des formations glaciaires à galets striés (tillites) de la fin du carbonifère. Au permien inférieur, les glaciers disparaissent et une flore à Glossopteris (espèce fossile de fougères) avec formation de lits de charbon commence à prospérer, témoignant d’un climat humide, ainsi qu’une faune particulière de reptiles. Au permien supérieur, le climat change à nouveau et devient désertique avec l’apparition de dépôts rubéfiés.

Copyright ©2022 Sense Of Oceans | Crédits : Christophe ALIAGA